Les cinq derniers livres

P1150256
Mademoiselle de Paquelin
, de Jocelyne Barthel : En 1571, Corine de Pâquelin arrive à la cour des Valois, comme demoiselle d’honneur de Catherine de Médicis. La jeune fille naïve côtoie les grands de ce monde et découvre un univers d’intrigues et de complots, aussi bien amoureux que politiques. Elle rencontre Quentin de Gayrand et tombe amoureuse. Mais elle est catholique et lui protestant, et les guerres de religion font rage. La Saint-Barthélemy leur sera-t-elle fatale ?
Petits gouters entre amies, de Louise MillarCallie et Suzy, deux mères au foyer londoniennes, sont voisines et inséparables. Shopping, promenades, goûters : elles passent leurs journées ensemble et peuvent compter l’une sur l’autre à tout moment. Une amitié précieuse pour Callie, qui élève seule sa fille de six ans, atteinte d’une malformation cardiaque. Mais lorsqu’elle décide de reprendre le travail, la jeune femme s’aperçoit que Suzy vit ce changement comme une trahison. 
Les fantastiques aventures de Surcouf, de Christine Lacroix : Surcouf est un matou espiègle, fanfaron et un peu turbulent. Il nous raconte dans ce livre les joies, les peines et les pitreries qui ont jalonné sa longue vie de chat de gouttière. A travers ses aventures, il nous éclaire sur la coexistence, pas toujours facile, avec les humains qui ne comprennent rien aux choses importantes. Et aussi avec son ennemi juré, « l’Autre », Monsieur, ce tigré du quartier qui squatte le jardin. Avec ce récit qui séduira tous les amoureux de félins, Surcouf révèle aux humains pourquoi une vie sans chat est une existence sans saveur. Et mieux encore : il nous livre les clés d’une certaine sagesse de vie…
Younger, de Pamela Redmond Satran : Alice, quarante-quatre ans, s’ennuie depuis son divorce et le départ de sa fille, et rêve de changer de vie. L’espace d’une soirée, une amie la métamorphose en jeune femme. Mais Alice se prend au jeu, rencontre un bel étudiant qui pourrait être son fils, et décroche un job dans la maison d’édition où elle avait débuté vingt ans plus tôt. Pour le monde, elle n’a désormais que vingt-neuf ans…
La maison biscornue, d’Agatha Christie : Une étrange famille habite cette maison biscornue. Sous la domination d’un aïeul tyrannique – mais adoré – d’origine levantine : deux fils, deux belles-filles, trois petits-enfants, une vieille tante… Il y aussi la toute jeune seconde épouse du grand-père et le précepteur qui pourrait bien être son amant… Qui donc a tué le grand-père ?
Le flux et le reflux, d’Agatha Christie : Gordon Cloade est mort fort à propos sous les décombres de sa villa ravagée par le Blitz. Il laisse à sa jeune veuve, Rosaleen, une fortune colossale et cela, évidemment, ne fait pas l’affaire du clan Cloade qui se voit, d’un seul coup, spolié par l’intruse. Or le bruit court que le premier mari de Rosaleen ne serait pas mort, ce qui, bien entendu, aurait pour effet d’annuler le second mariage… 

J’ai beaucoup aimé Mademoiselle de Paquelin, ça se lit facilement, on se plonge vite dans le décors, enfin bon moi j’adore l’histoire des Valois (d’ailleurs faut que je relise la Reine Margot, tiens) les secrets d’alcôves, les hypocrisies et les complots a tout va … Pour Petits goûters entre amies, je me sens un peu flouée, bon c’est pas vilain, mais c’est pas vraiment un polar, ou alors super édulcoré, un épisode de Desperate Housewives, d’ailleurs la série a du beaucoup inspirer l’auteure … Younger, c’est sympa, ça se lit vite, ça fatigue pas trop, mais bon ça reste un peu improbable (bon ok ce genre de littérature l’est souvent) ce rajeunissent seulement du à un dressing et un mascara … Que dire pour Le flux et le reflux avec un Hercule Poirot en forme, des personnages attachants, même s’ils sont les vilains, ou La maison biscornue avec sa je-sais-tout insolente de 12 ans, à part que se sont de Agatha Christie, des classiques bien écrits donc :D
Mon chouchou des 5 (ou 6 vu que l’Agatha comporte 2 histoires) c’est donc Les fantastiques aventures de Surcouf ♥ Ce livre est irrésistible, un petit bijou plein d’humour et pi du coup après on s’imagine ce que peuvent bien penser nos propres chats, on les regarde avec beaucoup plus d’attention pour essayer de deviner ce se passe dans leur têtes choupies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s