Les lectures d’Aout !

C’est avec un peu de retard, les vacances sont finies donc je reprends mes « bonnes » habitudes, que je vais vous causer de mes lectures d’aout …
P1130981L’éclat de Dieu, de Romain Sardou : Plus encore que le Graal ou l’arche d’alliance, l’éclat de Dieu suscite bien des convoitises depuis la nuit des temps. A celui qui le possède sont en effet promises la compréhension des mystères de l’univers, ainsi que la connaissance et la puissance absolues. Sous couvert d’assurer la protection d’un immense pèlerinage vers Jérusalem libérée, neuf chevaliers francs entreprennent cette audacieuse quête. Mais peu avant le départ, l’un d’eux est mystérieusement assassiné Cosimo, son neveu, insatisfait des explications officielles, se joint alors à l’expédition pour tenter de découvrir la vérité.
Muchachas (2) de Katerine Pancol : Ces filles-là sont intrépides. Elles ne demandent rien aux autres. Tout à elles-mêmes. Cachent leur peur sous un sourire. C’est le plus sûr moyen pour avancer, inventer, s’inventer. Elles se sentent pousser des ailes, s’envolent, tombent et repartent de plus belle. Il y a des secrets, des mystères, des trahisons. Des obstacles à surmonter. Des mots d’amour lancés à la volée. La vie, quoi !
L’art d’accommoder les restes de Nina Killham : Jasmine March est une cuisinière à la renommée et au tour de hanches imposants. Depuis toujours, elle déguste, savoure, invente des sauces onctueuses, des plats au fumet délicat, des desserts à faire damner un saint. Mais voilà qu’elle vient d’être remerciée par la maison d’édition qui a fait son succès pour cause d’addition calorique trop élevée ! Au même moment, son époux succombe au démon de midi, et se laisse embarquer dans une aventure avec l’une de ses étudiantes, une mangeuse de tofu à la taille de guêpe…
Les mésaventures de Minty Malone de Isabel Wolf : Le jour de son mariage, devant l’autel et 280 invités, à la question rituelle Dominic répond « non ». Il prétend avoir changé d’avis, ne pas vouloir s’engager pour la vie entière et abandonne sur le champ une Minty en pleurs avec son bouquet de mariée. Après s’être effondrée sous le choc, elle s’efforce de faire le point sur sa vie et décide d’essayer d’être un peu moins gentille à l’avenir. Elle s’inscrit pour cela à un cours sensé la rendre moins compréhensive…
Tokyo de Mo Hayder : Quand Grey débarque à Tokyo sans attaches, argent ni bagages, elle a beaucoup à prouver et encore plus à cacher. Sa rencontre avec Jason, pour lequel elle éprouve une fascination immédiate, est déterminante : il lui trouve un toit, une maison délabrée vouée à la démolition, et un emploi dans un club à hôtesses très privé. Ses clients ? Des yakuzas et un étrange infirme accompagné d’une nurse à la silhouette monstrueuse…
Proies de Mo Hayder : Novembre dans le Somerset. Alors qu’elle déposait ses courses dans le coffre de sa voiture, une femme est jetée au sol par un individu affublé d’un masque de père Noël qui prend la fuite à bord du véhicule. Selon la police, pour qui il ne s’agit que d’un banal fait divers, l’agresseur ne s’est sans doute pas rendu compte de la présence d’une fillette sur la banquette arrière. Mais, tandis que l’enfant reste introuvable et qu’une deuxième petite fille disparaît dans les mêmes circonstances, le scénario s’assombrit.
Shoes addicts de Beth Harbison : Dans leur domaine, ces quatre-là font la paire. Pas un escarpin, pas un soulier, une mule, une ballerine, n’échappent à leur vigilance. Ni à leur carte bleue. En matière de chaussures, personne ne leur arrive à la cheville. Quel que soit l’état de leurs finances ou de leurs amours, Lorna, Hélène, Sandra et Joss se damneraient pour une paire de sandales, pourvu qu’elles soient au goût du jour. Une passion commune dont elles ont fait un club…

Alors alors … commençons d’abord par celui que j’avais déjà lu Shoes Addicts, je l’ai acheté en brocante pour sa jolie couv pleines de chaussures puis au bout de quelques pages, j’ai eu une impression de déjà lu, et pour cause, c’était le cas. Bon je l’ai re-finit, tranquillou sur un transat au soleil, ça occupe un week-end sans prise de tête. En ce qui concerne Muchachas, alors qu’au premier tome je me plaignais de ne pas avoir assez d’Hortense, de Gary et de Joséphine, cette fois çi j’aurai voulu plus de Tom, de Stella et de Ray, bref rendez-vous à la fin du tome 3. Que dire de Minty Malone, au début, elle me saoulait, j’arrivais pas en rentrer dans le bouquin, je me disais, « mais putain, quelle bavarde cette meuf, elle me fatigue », puis hop, je sais plus à quel moment, je voulais plus le fermer, je voulais savoir, bref, j’ai adoré ! L’art d’accommoder les restes est très sympa, j’ai bien aimé, quoiqu’il donne faim, et que la fin soit pas super moral, avouons :D L’éclat de Dieu, bon sans surprises vu que j’adore les Romain Sardou, certes, j’ai mit quelques temps à m’adapter aux voyages dans le temps et puis j’ai décider de ne plus chercher à me situer, j’ai dévoré et tout s’est mit en place et expliqué tout seul dans les dernières pages. Et enfin les Mo Hayder ♥ … Dieu que j’adore cette meuf ♥♥ Proies est sans défauts, sans temps morts, c’est angoissant et super bien ficelé … Quant à Tokyo, impossible d’y rester indifférent sachant qu’il prend comme base un évènement super glauque de la Seconde Guerre Sino-Japonaise, le massacre de Nankin. Une atmosphère pesante, une jeune fille paumée dans un Japon moderne avec des croyances d’un autre temps. A la fois captivant et malsain …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s