Opi – The spy who loved me, malgré mes ongles pourris

Ça ne pouvait pas durer d’avoir des jolis ongles longs, ayé, ça casse de partout, ça se dédouble (enfin je dirai plutôt ça « pèle ») il faut donc tout couper en espérant que ça stoppe le massacre. Bref ce week-end un petit coup de rouge avec le joli rouge au reflet cuivrés de la collect » James Bond …

Publicités

2 réflexions sur “Opi – The spy who loved me, malgré mes ongles pourris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s